1
Article 3 minutes de lecture

Cimetière pour vaisseaux spatiaux, zone inhabitée et mystérieuse : qu’est-ce que le Point Nemo ?

Auteurice de l’article :

Julie Mouvet
Journaliste

À ses heures perdues - pendant que d'autres perdent des journées devant Netflix - Julie, elle, lit, écrit des articles, enregistre des podcasts, monte des vidéos... Un condensé de discipline et de passion qui font d'elle l'ennemi jurée de tout procrastinateurice du dimanche ! Depuis quelques mois, elle a rencontré son binôme rêvé pour co-gérer le média kingkong.

En savoir plus

Le Point Nemo est l’endroit le plus isolé de la Terre. Situé au coeur de l’océan Pacifique, c’est là que finissent les vaisseaux spatiaux.

Les humains les plus proches de ce lieu, ce sont… les astronautes de la Station Spatiale Internationale qui évolue en orbite à plus de 400 km. Le Point Nemo, aussi appelé “Pôle maritime d’inaccessibilité”, est le plus éloigné de toute terre émergée. Il s’agit d’une zone de plus de 22 millions de km² qui se trouve à près de 2.700 kilomètres des premières côtes. Au cas où vous voudriez le trouver, voici ses coordonnées GPS : 48°52.6′S 123°23.6′W. Mais pas sûr que vous ayez envie de vous rendre dans cette vaste étendue de rien, découverte en 1992.

Les seuls qui le font, ce sont les marins du Vendée Globe (la plus grande course de voile autour du monde). Souvent redouté pour ses mauvaises conditions météo, il faut naviguer 6 jours pour en sortir et rejoindre la terre ferme. Le Point Nemo se trouve à équidistance de l’île Ducie au nord, de l’île Motu Nui au nord-est et de l’île Maher au sud.

Le Point Nemo sur Google Maps, après avoir dézommé une bonne dizaine de fois © Google Maps

Vous n’en avez jamais entendu parler ? Nous non plus. Mais pourquoi cet endroit fascine-t-il autant ?

Une décharge spatiale

Première raison, le point Nemo est la dernière demeure des vaisseaux spatiaux. Le lieu accueille en effet pas mal de déchets, notamment la célèbre station Mir depuis 2001. En 2024, la Station Spatiale Internationale devrait elle aussi y sombrer. Pourquoi ? Avec sa grande surface inhabitée, le Point Nemo semble être la zone la plus sécurisée pour accueillir ces fragments à risque. Les débris d’un vaisseau spatial peuvent en effet chuter à une vitesse de 27.000 km/h. Il ne vaut donc mieux pas que ça se passe dans un coin trop fréquenté. Il s’agit également, d’après l’océanographe Steven D’Hondt de l’Université de Rhode Island, de “la région biologiquement la moins active du monde”.

Pourquoi l’appelle-t-on le Point Nemo ? Aucun rapport avec le petit poisson de Disney. Il a été nommé d’après le héros de Jules Verne, Capitaine Némo, dans son roman “Vingt Mille Lieues sous les mers” écrit en 1870. Le mot Nemo vient du latin et signifie “personne” ou “nul”. Ce qui convient finalement assez bien à cette zone déserte. Tous les équipements de la NASA n’y plongent tout de même pas. Les petits satellites, par exemple, se désintègrent en redescendant sur Terre grâce à la chaleur générée par la friction avec l’air en entrant dans l’atmosphère.

Une zone mystérieuse

La zone a également suscité, pendant quelques années, la curiosité de toustes pour son célèbre “bloop” qui a engendré les théories les plus folles. Ce “bloop”, c’est le nom donné à un bruit d’une fréquence particulière décelée dans le fond de la mer à cet endroit. De nombreux scientifiques se sont questionné·es quant à son origine. Certain·es s’imaginaient un animal maritime encore inconnu, bien plus gros qu’une baleine bleue.

Finalement, ce n’était pas un mystérieux monstre marin qui avait émis ce bruit, mais plutôt le déplacement d’un très gros morceau d’iceberg. En tout cas, c’est ce qu’a affirmé l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOOA). Malgré tout, les histoires et mystères continuent d’exister autour de cet endroit perdu au milieu du Pacifique.

Ce qui est sûr, c’est que le Point Nemo est une véritable décharge sous l’eau et l’une des zones les plus polluées au monde. Preuve donc que même là où l’humain n’est pas… On vous laisse terminer cette phrase.

Appel à projet

Une histoire, des projets ou une idée à partager ?

Proposez votre contenu sur kingkong.

Partager cet article sur

à découvrir aussi