1
Article 3 minutes de lecture

Keys, quand la technologie se met au service de l’information

Auteurice de l’article :

Julie Mouvet
Journaliste

À ses heures perdues - pendant que d'autres perdent des journées devant Netflix - Julie, elle, lit, écrit des articles, enregistre des podcasts, monte des vidéos... Un condensé de discipline et de passion qui font d'elle l'ennemi jurée de tout procrastinateurice du dimanche ! Depuis quelques mois, elle a rencontré son binôme rêvé pour co-gérer le média kingkong.

En savoir plus

Et si un bot vous envoyait un résumé de l’actualité directement via Messenger ou Instagram ? Vous seriez alors maître de décider ce que vous voulez lire ou non. C’est qu’ont imaginé des étudiantes de l’UCLouvain lors d’un de leur cours de master.

Pour vous remettre le contexte, Keys est un projet créé par Emma Marchal et Anouche Nicogossian, jeunes diplômées de l’École de Journalisme de Louvain (EJL), à l’UCLouvain. Tout commence dans un cours de master 2, prototypage de nouveaux formats d’information. Plusieurs médias belges sont en partenariat avec les étudiant·es. Emma et Anouche travaillent avec la RTBF. “Par groupe, on doit répondre à une mission donnée par le média. La nôtre était d’inventer un nouveau format d’information pour les 15-25 ans afin qu’iels se réintéressent à l’actualité.”

Pendant 4 mois, les étudiantes (elles étaient 4 à l’origine) travaillent sur ce projet, organisent des entretiens avec leur public cible, réalisent un prototype… pour arriver à Keys. La RTBF leur propose alors de le tester en conditions réelles. “Dès le mois de septembre après la fin de nos études, on a commencé à travailler de manière concrète.” Les diplômées entrent en incubateur, au StudentLab de Charleroi Entreprendre. Après un test positif de 4 mois, de janvier à avril 2022, la RTBF décide de poursuivre l’aventure et un nouveau partenariat se crée. 

Emma Marchal et Anouche Nicogossian, créatrices de Keys © Keys

Pourquoi Messenger et Instagram ? “Parce que ce sont les applications de messagerie les plus utilisées, explique Emma Marchal, et c’est techniquement possible de faire un bot sur celles-ci. On n’exclut pas de se tourner vers d’autres plateformes dans le futur.” Pour créer Keys, Anouche et Emma ont été totalement autodidactes. “On a trouvé un logiciel (qu’elles préfèrent garder secret) qui permettait de faire des bots sur ces réseaux. On a fait des essais et erreurs, regardé ce qui fonctionnait ou non.”

Et au quotidien, ça ressemble à quoi ? La journaliste en charge du résumé de l’actualité du jour remplit un template préexistant et déclenche les notifications à 18h. Ensuite, une fois que l’utilisateurice reçoit la notification, iel peut définir sa propre navigation dans les infos, de façon non linéaire.

On y parle de quoi ?

Emma Marchal et Anouche Nicogossian réalisent chacune le résumé de l’actualité à tour de rôle. Emma gère également la communication externe et les réseaux sociaux. Anouche, quant à elle, s’occupe de la communication interne et de la technique. Autonomes dans le résumé de l’actualité, les journalistes ont établi une ligne éditoriale claire pour leur média. “Le but est d’avoir 5 grandes informations du jour : nationale, internationale, culture, sport et positive. On choisit aussi des informations concernantes pour les jeunes, des thématiques engagées, comme l’écologie, le féminisme, le racisme, pour lesquelles iels ont beaucoup d’intérêt.”

© Keys

Parmi les objectifs du nouveau média, il y a la volonté d’alimenter la culture générale de son public cible. “Mais au-delà de ça, on a envie qu’iels prennent conscience de leur rôle de citoyen·ne. L’objectif est de les encourager à bien s’informer et leur montrer que si on s’informe bien, on peut poser des choix qui nous correspondent. Si on est alerte par rapport à ce qui se passe dans le monde autour de nous, ça nous aide à être plus engagé·es dans notre vie.” Les deux journalistes proposent aussi des outils pour s’informer correctement, à retrouver en parallèle sur leurs réseaux sociaux.

Informé·e en 10 minutes, top chrono

Pour lire le résumé de l’actu, cela ne vous prendra que 10 minutes maximum. Ce côté rapide et interactif, c’est ce qui plait à la cible de Keys. “On s’est rendu compte en faisant les entretiens que ce qui primait chez les jeunes, c’était la loi du moindre effort. Il fallait que l’info leur arrive de façon rapide et efficace. Le côté résumé, ça leur convient bien”, affirme Emma Marchal.

Incubées depuis un an au StudentLab, les deux journalistes ont des rendez-vous réguliers avec des coachs et expert·es pour travailler leur modèle économique, leur communication, leur stratégie… “Cela nous aide vraiment beaucoup.” Leur but ? “Continuer de faire connaître Keys un peu partout en Wallonie”, commente Anouche. 

Même si elles ne se l’imaginaient pas en commençant leurs études, Emma et Anouche font aujourd’hui du journalisme entrepreneurial. “C’est assez drôle de se dire qu’on s’est retrouvées là-dedans sans le vouloir. Mais maintenant qu’on est dedans, on adore et on donne tout.” “On touche à tant d’autres domaines. C’est super enrichissant”, conclut Emma.

Pour découvrir Keys :

Appel à projet

Une histoire, des projets ou une idée à partager ?

Proposez votre contenu sur kingkong.

Partager cet article sur

à découvrir aussi